© 8°6 Crew (& Marsihés) - 2017
Un quatuor pour démarrer…
En   1995,   lors   d’un   concert,   2   potes,   Charly   (guitare-chant)   et   Eric (batterie)   rencontrent   2   autres   musiciens,   Germain   (guitare)   et Stéphane    (basse).    Le    8°6    Crew    est    né,    le    nom    est    tiré    d’un breuvage alcoolisé et faut avouer que ça sonne plutôt pas mal... A   l’origine   le   8°6   n’était   pas   uniquement   un   groupe   de   Street   Punk comme   on   peut   l’entendre   souvent,   dès   le   départ   les   sonorités sont   aussi   Ska,   mais   elles   s'amélioreront   réellement   avec   l’arrivée de la section cuivre/bois. Lors   de   l’automne   1997,   le   groupe   enregistre   sa   première   démo   4 titres   (2   ska   et   2   Oi   !)   et   3   d’entre   eux   sortiront   en   janvier   98   sur la   compilation   Hate   du   label   Euthanasie.   Laurent   remplace   Eric (Rico)   à   la   batterie,   celui   ci   devenant   percussionniste.   Le   8°6 apparaît    également    sur    d’autres    compiles    hexagonales    comme P’tite Panik ou Braces & Donkey. La    section    cuivre    n’est    jamais    définitive    et    connaît    donc    de nombreuses arrivées et de nombreux départs… En   1998   après   une   série   de   concerts,   le   groupe   décide   de   ne   plus jouer   de   Street   Punk   et   de   se   concentrer   sur   du   Ska,   Reggae   et Skinhead    reggae…    pour    éviter    que    bon    nombre    de    musiciens (cuivres   notamment)   jouent   les   spectateurs   pendant   que   4   ou   5 autres   gars   du   groupe   sont   sur   scène.   Le   8°6   compte   alors   souvent 9 ou 10 musicos…
The 8°6 Crew Story…
Direction   l’Allemagne   et   les   studios   du   label   Mad   Butcher   Records en   octobre   98   pour   l’enregistrement   en   15   jours   du   premier   opus du   groupe.   "Bad,   Bad   Reggae"   sort   en   février   99,   il   sera   très   vite écoulé   à   environ   2000   exemplaires   entre   la   France   et   l’Allemagne. En juin l’album est repressé à nouveau… Alors   que   l’année   99   est   très   agitée   avec   l’album   et   la   tournée   du 8°6,    l’année    2000    s’avère    bien    plus    calme,    avec    néanmoins quelques   concerts   mais   le   groupe   tient   surtout   à   se   stabiliser   et   à travailler   sur   de   nouveaux   titres   et   sons.   Quelques   changements importants   à   noter   dans   le   Crew,   Iky   a   remplacé Arsène   au   clavier et Rico a quitté le groupe.   Le   8°6   signe   alors   avec   Big   8   Records   et   sort   un   mini-opus   au printemps   2001,   un   6   titres   (dont   2   dubs)   intitulé   Menil'   Express   et contenant   le   titre   ska   eponyme   mais   également   "Marseille",   qui apparaîtra   d’ailleurs   ensuite   sur   la   grosse   compile   "It’s   Frenchy Ska Reggae Party 3". Big   8   Records   ressortira   par   la   même   occasion   Bad   Bad   Reggae, stock   épuisé   depuis   un   moment…   et   éditera   un   pack   réunissant   les 2 CDs du 8°6 Crew. Après    une    quinzaine    de    concerts    en    2002,    le    groupe    fait    un break... pour un long moment… Des   membres   de   la   section   cuivre   rejoignent   le   tout   nouveau "Acapulco   Gold"   (Ska   latino),   Iky   (clavier)   joue   un   temps   avec                 Y'a   Basta   tout   en   étant   avec   "Moonlight   Wankers"   (oi!)   puis   plus tard   Upten   (ska).   Charly,   quant   à   lui,   rejoindra   ses   amis   de   "Happy Kolo" (punk rock), afin d’y remplacer le chanteur Beck. Fin de l’histoire du Crew ?
De Bad Bad Reggae à Menil’ Express…
Pas   du   tout.   Le   groupe   se   reforme   dès   2004/2005   pour   des   répètes et se retrouve en studio pour enregistrer de nouveaux morceaux.  En    novembre    2008,    le    groupe    remonte    sur    scène    à    Genève (L’Usine)   pour   un   concert   très   attendu   avec   The   Aggrolites,   dans une   salle   archi   comble.   Cela   faisait   presque   6   ans   que   le   8°6 n’était   plus   monté   sur   scène.   Le   groupe   sera   dans   les   Vosges   le lendemain à Sainte-Hélène. Pour   le   line   up   de   cette   tournée,   on   retrouve   Ludo   (Lead   Guitar), déjà   présent   aux   côtés   de   Charly   avec   Happy   Kolo   mais   également avec   Survet   Skins   (SVS).   Font   également   leur   apparition   Clément (remplaçant   Tom    à    la    trompette)    et    Stom    (guitare    rythmique) évoluant   tous   deux   avec   le   groupe   parisien   Upten   avec   lequel   joue Iky   (Stom   également   présent   avec   SVS).   Quant   à   Germain,   il   a   pu inaugurer   la   tournée   à   Genève   et   à      Saint-Hélène   avant   de   repartir dans des contrées très lointaines... Le   9   juillet   2009,   l'ancien   trombone   du   groupe,   Tonio,   décède   des suites d'une crise cardiaque. On ne t’oublie pas Tonio… Début   février   2010,   une   deuxième   terrible   nouvelle   tombe.   Le   8°6 annonce   le   décès   d'un   des   4   membres   fondateurs,   Eric   a.k.a   Rico, premier batteur du Crew. Repose en Paix Rico. En   7   mois,   le   8°6   vient   de   perdre   deux   amis,   deux   frères.   L'album Old Reggae Friends sort en novembre 2010 et leur est dédicacé.   
La reformation…
Distribué    par    les    labels    Une    Vie    Pour    Rien    ?    (Nantes/UVPR Vinyles)    et    Mass    Productions    (Rennes/Cd),    ce    nouvel    album parachève   un   travail   de   plusieurs   années.   Et   le   8°6   aura   joué dans   18   salles   depuis   le   concert   du   come   back   à   Genève   en novembre 2008. Le   groupe   repart   sur   les   routes   dès   février   2011,   pour   11   dates, avec   notamment   un   petit   tour   en   Croatie   puis   quelques   soirées en    Allemagne,    en    France    bien    évidemment,    et    un    retour    à Bruxelles et à Genève. De   2012   à   2016,   le   groupe   jouera   une   cinquantaine   de   concerts en    France    et    dans    divers    pays    europens,    particulièrement l’Allemagne   où   le   8°6   se   verra   proposer   des   dates   dans   plusieurs villes   comme   Francfort,   Dortmund,   Hambourg,   Furth,   Stuttgart, Leipzig, Wiesbaden, etc.   
Old Reggae Friends, 9 ans après Menil’ Express Les rééditions
En    2014,    le    label    UVPR    ressort    Bad    Bad    Reggae     en    LP    avec pochette   et   sons   améliorés,   accompagné   d’un   EP   dénommé   The Oi! Years  et incluant les 3 titres streetpunk de l’album original. Dans   le   même   temps,   Mass   Productions   réédite   sur   un   même   CD les   20   titres   des   deux   premiers   albums   et   y   ajoute   Pas   d’thunes    en bonus,   un   titre   du   groupe   Happy   Kolo   (1997)   revisité   par   le   8°6   sur l’album Pur’ Pork’ Haine’ Roll (2002).
Working Class Reggae
Au   fil   des   années,   le   groupe   peaufine   également   de   nouveaux morceaux.   Dès   le   début   de   l’année   2013,   le   8°6   Crew   commence à   jouer   deux   inédits   régulièrement   lors   des   concerts,   Promesses et   Ballroom   Bash   dont   les   vidéos   seront   d’ailleurs   mises   en   ligne peu après sur le site internet. Un    peu    moins    de    4    années    passeront    et    10    autres    morceaux verront   le   jour   petit   à   petit,   afin   qu’en   janvier   2017,   sorte   sur   les labels    UVPR    Vinyles,    Grover    Records    et    Mass    Productions,    le nouvel album baptisé Working Class Reggae . WCR est composé de 18 titres dont 6 remix rub-a-dub. L’histoire continue…  
Comme dans tous les groupes, il y a parfois des tensions
Line up             2017